jump to navigation

Le remboursement de nos medicaments 25 août 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , ,
add a comment

Vraiment, ce rapport sur la taxation de l’industrie du médicament, de monsieur Jean Jacques Jegou, du 22 juillet 2008, m’aura appris beaucoup.

Le saviez-vous ? Une évaluation est faite sur les médicaments pour savoir s’ils vont être remboursés par la sécurité sociale. On évalue son service médical rendu (SMR), en fonction de 6 critères :

– L’efficacité du médicament

– Les effets indésirables du médicament

– Sa place dans la stratégie thérapeutique

– La gravité de l’affection

– Le caractère préventif, curatif ou symptomatique du traitement

– L’intérêt du médicament pour la santé publique

En fonction du SMR, il existe 3 taux de remboursement :

– Les médicaments irremplaçables et coûteux sont remboursés à 100%. Ce sont ceux à vignette blanche barrée

– Les autres médicaments, à vignette blanche, sont remboursés à 65%

– Enfin les médicaments dont le SMR n’est pas considéré comme important, comme les médicaments homéopathiques, par exemple, sont remboursés à 35%, et ils ont une vignette bleue

De plus, j’y apprends qu’en France, en 2006, les dépenses de santé étaient financées par l’assurance maladie à hauteur de 67,5% et les ménages ne participaient qu’à hauteur de 12,1%. La France se situe donc au dessus de la moyenne des pays de l’OCDE, par rapport à la part du financement public dans les dépenses de médicaments.

Encore une fois, je dis, même si nous avons des problèmes avec notre assurance maladie, nous pouvons en être fiers !

Publicités

Taxation de l’industrie du medicament, rapport 22 juillet 2008 21 août 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , ,
add a comment

Le récent rapport sur la taxation de l’industrie du médicament, de M. Jean Jacques Jegou, du 22 juillet 2008 nous donne des renseignements très intéressants sur la situation du marché du médicament en France, tant au niveau de la consommation que de l’offre.

Le poids des dépenses de médicaments des français, par rapport au PIB, est l’un des plus importants des pays de l’OCDE, avec un taux de 1,8% pour la France (en 2005) contre une moyenne de 1,5% l’ensemble des pays de l’OCDE.

Les médicaments les plus vendus, en France, sont ceux pour le traitement des pathologies du système cardio-vasculaire, du système nerveux central, et de l’appareil digestif. La vente de ces médicaments représentait environ la moitié des ventes totales.

Mais nos médicaments coûtent nettement moins chers qu’ailleurs. Sur les 5 marchés européens suivants, France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, et Italie, le prix des médicaments en France est parmi les plus bas (derrière l’Espagne). Et la comparaison avec les Etats-Unis est encore plus saisissante, nos médicaments coûtaient, en 2004, deux fois moins chers que ceux américains.

L’explication de nos dépenses de médicaments élevées, malgré de bas prix, vient du niveau élevé de prescription de médicaments en France, par rapport au reste de l’Europe.

Nous le savions déjà, nous sommes bien soignés, mais le réentendre fait toujours plaisir !