jump to navigation

Cette semaine, la lutte contre l’obésité fait polémique ! 19 février 2009

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Cette semaine, dans l’actualité, la lutte contre l’obésité fait scandale autour de deux sujets : la charte des publicitaires et professionnels de l’audiovisuel et la pilule Alli !

Mercredi 18 février a été signé une charte contre l’obésité infantile, par les publicitaires et les professionnels de l’audiovisuel. Cette charte a pour but de promouvoir une alimentation saine pour les enfants, les signataires s’engageant à « diffuser des programmes valorisant les bons comportements en matière de nutrition ».

Jusque là, tout semble positif, alors pourquoi cette polémique ? Tout simplement parce que, dans quelques semaines, doit être voté un amendement, le 552, dans le projet de loi sur l’hôpital,  interdisant la publicité des aliments gras et sucrés pendant les programmes télé des enfants. Et donc, l’UFC Que Choisir s’indigne, « tous ses aspects d’éducation resteront absolument sans effet si on n’agit pas sur l’incitation marketing qui actuellement ressemble plus à un matraquage publicitaire pour des produits sans intérêt nutritionnel ». Pour Olivier Andrault, de L’UFC Que Choisir, c’est  « un contre-feu des régies publicitaires pour rendre caduque l’amendement 552 à la loi HPST ». En tout cas, cela y ressemble fortement !

Le second sujet de polémique est la pilule Alli, pour maigrir. Cette pilule, prise en complément d’un régime alimentaire, est censée faire perdre 50% de poids en plus. Par exemple, si vous perdiez 4 kg avec un régime, alors, le régime plus cette pilule vous fera perdre 6kg ! Comment ? Grâce à un principe actif qui empêche le système digestif d’absorber 25% des graisses que vous consommez, et qui seront éliminées par voie naturelle. Si vous consommez plus de graisses que la recommandation de la pilule, vous aurez des effets négatifs type gastro (diarrhée, et autres désagréments gastriques). Charmant, non ? Mais la polémique ne tourne pas autour de cela !

Cette pilule doit être en vente libre dans les pharmacies. Elle s’adresse aux personnes en surpoids, qui ont donc un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 28. Les pharmaciens devront donc, à vue d’œil, vérifier si c’est bien le cas ! Un peu difficile, non ? Evidemment, même les personnes ayant quelques petits kilos à perdre, vont essayer d’acheter cette pilule qui semble miracle ! Belle dérive en perspective !

L’association Allegro Fortissimo, association réunissant des personnes en surpoids, a écrit au ministre de la Santé, et a demandé l’interdiction d’Alli, en rappelant que la molécule, présente dans cette pilule, existait déjà dans un autre médicament, plus dosé, et …qu’il était inefficace, selon les personnes l’ayant pris !

Retrouvez toutes les informations sur les complémentaires santé sur la page « les complémentaires santé du net »

L’obésité en France, attention ! 4 décembre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , ,
add a comment

Depuis environ 20 ans, une nouvelle épidémie sévit dans le monde, elle s’appelle l’obésité, et la France n’en est pas épargnée !

Quand parle-t-on d’obésité ou de surpoids ? On dit d’une personne qu’est obèse quand son indice de masse corporel IMC (poids divisé par le carré de la taille en mètres) est supérieur à 30. Nous parlons de surpoids, quand l’IMC de l’individu est compris entre 25 et 30.

Selon l’enquête Obepi, publiée en 2006, l’obésité est passée de 8,2% en 1997 à 12,4% en 2006, toutes classes d’âges confondues. Avec les personnes souffrant de surpoids, nous arrivons à 20 millions de personnes concernées par ce problème.

Une  nouvelle étude donne des résultats encore plus préoccupants car ils sont supérieurs d’environ 30% à ceux donnés par l’enquête Obepi.

Elle a été réalisée par le professeur Amouyel, directeur de l’Institut Pasteur de Lille. Ses résultats révèlent « une évolution préoccupante » chez les personnes entre 35 et 74 ans. En effet, dans cette tranche d’âge, 67% des hommes et 50% des femmes sont soit en surpoids soit obèses. De plus, on peut voir que le surpoids et l’obésité augmente avec l’âge. Pour les hommes, 54% des 35-44 ans sont en surpoids ou obèses, contre 77% pour les 65-74 ans. Pour les femmes, on passe du simple au double, 31% pour les 35-44 ans et 67% pour les 65-74 ans !

Dans d’autres études, plusieurs points ont été mis en avant :

–    La disparité régionale : Le Nord de la France est plus touché par l’obésité que le Sud de la France.

–    Les jeunes sont plus touchés par l’obésité

–    L’obésité est plus importante dans les milieux défavorisés

Notre mode de vie a changé, comparé à nos ancêtres. Nous sommes aujourd’hui des sédentaires qui consommons toujours plus. Le manque d’activité physique et les aliments riches en graisses et sucre sont pointés du doigt.

L’obésité raccourcit la durée de vie et pose des problèmes médicaux importants, alors ne prenons pas ce fléau à la légère. Nos médecins donnent de bons conseils : faire du sport tous les jours et surveillez son alimentation !