jump to navigation

Les mutuelles santé, assureurs et institutions de prévoyance ont désormais accès aux données anonymes de remboursement de l’assurance maladie ! 30 octobre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , ,
add a comment

Un arrêté du ministère de la santé vient d’être publié et autorise les mutuelles santé, les assureurs et les institutions de prévoyance à accéder au SNIIRAM, le système national d’informations interrégimes de l’assurance maladie, énorme base de données. Le SNIIRAM répertorie la totalité des remboursements de tous les régimes de Sécurité sociale, pour l’ensemble des français, soit plus de 60 millions de personnes.

Le gouvernement a pris des précautions pour éviter tout dérapage quant à l’utilisation des données. Seules les fédérations d’organismes complémentaires auront accès à cette base de données, accès contrôlé par l’Institut des données de santé et la Commission nationale informatique et libertés en contrôleront l’accès. De plus, les informations ouvertes ne porteront que sur des données collectives, comme le nombre de boites d’un certain médicament vendu en une année.

Le collectif interassociatif sur la santé CISS, réunissant les associations de patients, demeurent cependant méfiant : « Nous n’avons aucune garantie sur la nature des données transférées ni sur la façon dont elles seront utilisées », regrette son président, Christian Saout.

Méfiance peut être justifiée puisque les organismes complémentaires demandent maintenant l’accès aux données individuelles de remboursement, mais toujours de façon anonyme ! « Il n’en est pas question, explique Christian Saout. Que feront les complémentaires avec ces données ? Nous redoutons qu’elles mettent en place des tarifications à la pathologie, et nous n’avons aucune assurance qu’elles ne le feront pas. »

Grand débat en perspective sur la protection des données individuelles…même anonymes.

L’avenir des complementaires sante : hausse des prix? 9 septembre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , , ,
add a comment

J’avais déjà, dans l’article « La taxation des complémentaires santé est en marche », évoqué une probable hausse des prix de nos complémentaires santé ! Cette éventualité se fait de plus en plus réelle !

En effet, dans une interview de Gérard de La Martinière, président sortant de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA), au journal « Les Echos », nous apprenons que « les assureurs sont à cran. »
Evidemment, ils viennent, en un été, d’être taxés à 2 reprises, avec la taxe sur la complémentaire santé pour réduire le déficit de l’assurance maladie, et la taxe sur l’assurance-vie pour financer le RSA, revenu de solidarité active, et ceci sans avoir été concerté.

Il faut savoir que les complémentaires santé sont déjà taxées de 2,5% de leur chiffre d’affaire pour financer la CMU (couverture maladie universelle), et que les 2 taxes supplémentaires seront de 4% pour l’assurance maladie et de 1,1% pour le RSA ! Passer de 2,5% à 7,6% de taxes, soit une augmentation de plus de 200%, ne peut pas être sans conséquence pour le consommateur.

Cette phrase de l’entretien de Gérard de La Martinière résume bien la situation « Notre seule marge de manœuvre sera d’augmenter les tarifs, et d’expliquer pourquoi à nos assurés ».
Et le débat ne s’arrête pas là… Les assureurs seraient en train de réfléchir à une redéfinition du modèle économique de la complémentaire santé, cherchant une nouvelle stratégie « hors Sécu » !!!
L’avenir semble mouvementé dans le monde de la complémentaire santé ! Nous attendons la suite…