jump to navigation

Vente de tabac et d’alcool enfin interdite au moins de 18 ans! 13 mars 2009

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Dans la nuit de lundi à mardi dernier, les députés ont voté un amendement qui interdit la vente d’alcool et de tabac au moins de 18 ans. Jusqu’à maintenant, la loi interdisait cette vente au moins de 16 ans.

Yves Bur et Jean Marie Rolland sont à l’origine du texte de cet amendement. Ils expliquent que la loi précédente était « mal appliquée » et qu’ « il est parfois difficile de faire la distinction entre un jeune de quinze ans et demi et un jeune de seize ans. En mettant l’âge de l’interdiction à 18 ans, le travail des buralistes s’en trouvera facilité ».

Pour la vente d’alcool, le but est de lutter contre le « binge drinking » ou comment boire le maximum d’alcool en minimum de temps ! C’est pourquoi la distribution d’alcool gratuite sera donc interdite au moins de 18 ans « dans les débits de boissons et tout commerce ou lieux publics » et la vente d’alcool est interdite aux mineurs.

Le cas internet a aussi été discuté. La publicité pour l’alcool a été officiellement autorisée sur le net, avec comme restriction la publicité sur les sites de jeunes, les sites « édités par des associations, sociétés et fédérations sportives ou des ligues professionnelles », et les pop-up et spam, étant de la publicité « intrusive ». Roselyne Bachelot parle d’une «ouverture contrôlée et encadrée».

La mesure sur la vente d’alcool dans les stations service est un peu plus légère. Elle a été interdite de 18h à 8h du matin, sachant qu’aujourd’hui l’interdiction est de 22h à 6h du matin.

Le comité national contre le tabagisme, CNCT, espère que « que cette nouvelle loi ne » connaitra pas « le même sort que la législation qui l’a précédée. Introduite en 2003, l’interdiction de vente aux moins de 16 ans est très largement inappliquée » et souhaite que « les pouvoirs publics veillent à son application effective ».

Le président de la confédération des buralistes, Pascal Montredon, explique, dans un communiqué, la difficulté de faire appliquer une telle loi tous les jours.

——–

Le blog de Julie, toute l’information sur la santé, la complémentaire santé, l’assurance maladie et la réforme de l’assurance maladie.

Publicités

Le Sénat adopte un amendement plus juste sur l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé ! 18 novembre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , , ,
add a comment


L’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé, ACS, est vraiment le sujet d’actualité ! La semaine dernière, Roselyne Bachelot, la ministre de la santé voulait augmenter cette aide pour les plus de 60 ans de 100€. Et bien cette semaine les sénateurs s’en mêlent.

La semaine dernière, les sénateurs centristes ont proposé un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009, amendement qui a été adopté, sur deux points:
– Revaloriser cette aide de 50% pour les foyers modestes
– Relever le plafond de revenus pour avoir droit à cette aide, ce qui permettra à un plus grand nombre de personnes d’en bénéficier

Les sénateurs centristes ont proposé cet amendement suite à la taxe sur le chiffre d’affaires des complémentaires santé de 1 milliards d’euros, qui doit entrer en vigueur l’année prochaine. Ils pensent que cette taxe « sera répercutée sur les cotisations, ce qui pourrait les rendre inaccessibles à certains assurés ».

Les chiffres sont clairs, il y a en France environ 3,5 millions de français qui n’ont pas de mutuelle, et la moitié pour des raisons financières !

Le problème de ce vote est qu’il n’est pas en accord avec la proposition du gouvernement, et de Roselyne Bachelot qui voulait des mesures plus ciblées aux personnes âgées. Et surtout…cela coûte plus cher ! La proposition de Roselyne Bachelot est estimée à 30 ou 40 millions d’euros par an, tandis que celle des sénateurs est estimée à plus de 100 millions d’euros par an.

Des négociations sont à prévoir ! Et oui, car l’amendement proposé et adopté au Sénat est de loin plus juste que ce que nous avait proposé le gouvernement.