jump to navigation

Les organisations étudiantes se battent pour la santé des étudiants 30 octobre 2011

Posted by mutuelle in Actualites.
add a comment

Les organisations étudiantes sont furieuses contre le gouvernement qui a récemment revalorisé la taxe sur les contrats des complémentaires santé, ce qui selon elles, aura a long terme un effet néfaste sur la santé des étudiants et leur accès aux soins.

Il faut savoir que la santé des étudiants concernant l’accès aux soins se dégrade d’année en année, ce qui est dû au fait que les cotisations des étudiants ne cessent de croitre.

Depuis 2007, leurs cotisations auprès des complémentaires santé ont augmenté de 7,4%.

Le budget annuel moyen d’un étudiant est de 490 euros pour 2011.

Les organisations étudiantes se battent auprès des gouvernements successifs afin d’obtenir plus de sécurité en termes de santé, leur situation étant extrêmement précaire.

Aujourd’hui, avec le doublement de la taxe (de 3,5% à 7%) sur les contrats des complémentaires santé dits responsables, taxe qui a été créée l’an dernier seulement, les étudiants devront déboursés plus de six millions d’euros dès l’an prochain.

Les syndicats UNEF & FAGE, principaux syndicats étudiants représentant 75% des élèves de l’Enseignement Supérieur, considèrent cette taxe « injuste, inefficace et dangereuse, elle (cette taxe) agit comme une épée de Damoclès en fragilisant nos mutuelles deja sous financées ».

Rappelons que la moitié des étudiants vit avec moins de 600 euros par mois ce qui laisse à penser que la plupart d’entre eux sont dans une situation précaire et qu’ils doivent jongler au jour le jour avec les dépenses prioritaires afin de respecter leur budget.

Malheureusement, ils renoncent en général à la santé ce qui les libère d’un gros poste de dépense.

La dernière enquête menée au printemps dernier a révélé qu’un peu plus d’un tiers des étudiants avait renoncé à des soins faute de moyens financiers (contre un quart de la population générale).

Ce phénomène est d’autant plus marqué pour les étudiants ne bénéficiant pas de complémentaires santé (19% en 2011 contre 13% en 2005).

Les organisations étudiantes rappellent que si les cotisations des complémentaires santé étudiantes ne cessent de croitre, la qualité des soins, elle, est restée la même.

Elles réclament aujourd’hui au Ministre de l’Enseignement Supérieur, Laurent Wauquiez d’agir en leur faveur et de soumettre deux nouvelles mesures.

La première serait d’exonérer de TCA (taxe dur le chiffre d’affaires) les contrats des ressortissants du régime étudiants de la Sécurité Sociale, ce qui représenterait une enveloppe de sept millions d’euros.

La seconde serait de mettre en place une nouvelle aide à la complémentaire sante pour les étudiants.