jump to navigation

Santé: le régime de base et la mutuelle santé complémentaire 2 février 2011

Posted by mutuelle in Actualites.
trackback

Médecin traitant

Il est maintenant obligatoire de signaler un médecin traitant pour être mieux pris en charge par le régime obligatoire. Le médecin déclaré coordonne les prestations, vous oriente dans le parcours de soins (mise en contact avec d’autres médecins : médecins spécialistes, médecins hospitaliers, etc. ), gère le dossier médical ( centralise toutes les informations concernant les prestations et l’état de santé ).

Certains professionnels de santé spécialisés peuvent néanmoins être consultés sans être recommandés par le médecin traitant : gynécologue, ophtalmologue, psychiatre, stomatologue…

Le régime général

L’assurance santé définit un montant de base de chaque prestation : la « base de remboursement ». Le régime général assumera un morceau de la « base de remboursement » : la « taux de remboursement ».

Le reste à charge, c’est-à-dire la différence avec la base de remboursement et la prise en charge par la sécurité sociale est désigné ticket modérateur. L’ ‘assurance maladie intervient sur beaucoup de types de soins mais de manière inégale suivant les prestations.

Le montant pris en charge est dépendant de la base de remboursement définie et en aucun cas des frais véritablement payés.

Il reste à votre charge :

=> Forfait hospitalier : contribution de chacun aux coûts d’hébergement résultant d’une hospitalisation : 16 €/ jour en hôpital ou clinique et 12 euros par jour dans un service psychiatrique

=> Franchise médicale : s’applique sur les médicaments, les services paramédicaux et les transports sanitaires. Elle est plafonnée à 50 € annuel

=> Forfait de 18 € : Un reste à charge de 18 € est imposé sur les actes médicaux lourds (plus de quatre vingt onze euros) et peut être pris en charge par votre mutuelle.

=> Participation forfaitaire de 1 € : Pour chaque consultation, un reste à charge d’un euro est imposé. Pour une meilleure prise en charge : souscrivez une mutuelle maladie complémentaire La sécurité sociale ne prend pas en charge le montant total des soins.

Afin de ne pas débourser la totalité entre le coût de vos soins et le remboursement de la sécurité sociale, il vous faut souscrire à une mutuelle santé complémentaire. Seulement il faut dénicher la bonne assurance maladie.

Afin de trouver cette assurance santé priorisez vos besoins:  séjour en maison de repos, cures thermales, sevrage tabagique, frais d’hospitalisation récurrents, lunettes etc. Une fois vos besoins déterminés, faites des comparatifs mutuelles afin d’être sur de souscrire auprès du bon organisme santé.

Publicités