jump to navigation

L’UFC-Que choisir demande une réforme du secteur des complémentaires santé 17 octobre 2010

Posted by mutuelle in Actualites.
add a comment

Pendant que le gouvernement présentait le projet de loi de la Sécurité Sociale 2011 fin septembre dernier, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir pointait du doigt la hausse des dépenses de santé à la charge des ménages.

 L’UFC-Que Choisir connaît bien le sujet puisqu’elle avait quelques mois auparavant mené une étude sur la hausse des dépenses de santé.

Cette étude avait révélé que les dépenses restant à la charge des consommateurs avaient considérablement augmenté entre 2001 et 2008, de 50% environ.

Certains foyers aujourd’hui dépensent autant pour se soigner  que pour s’alimenter, leurs dépenses de santé atteignant 15% de leur budget total.

 L’association de consommateurs dénonce par ailleurs le fait qu’il existe un risque d’exclusion du système de santé de certains ménages.

Effectivement, 13% des Français ayant une complémentaire santé privée ont du renoncer à des soins en 2006, contre 19% des bénéficiaires de la CMU et contre 32% des Français ne disposant pas de complémentaire santé.

 L’UFC-Que Choisir constate d’autre part que les cotisations progressent plus rapidement que les prestations de remboursement des complémentaires santé.

Les primes ont effectivement augmenté de 44% tandis que les prestations de remboursement n’ont augmenté que de 27%, entre 2001 et 2008.

 D’un autre côté, le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2011 présenté à la fin du mois de septembre dernier en vue de réduire le déficit de l’assurance maladie laisse penser que les choses n’iront pas en s’arrangeant pour les Français.

Ce nouveau projet de loi prévoit par exemple une nouvelle baisse des taux de remboursement des médicaments.

Dès janvier 2011, les médicaments à vignette bleue seront remboursés à 30% et non plus 35% comme auparavant.

 De son côté, Jean Pierre Davant, le Président de la Mutualité française a déclaré que si les mesures visant à réduire le déficit de la Sécurité Sociale étaient votées et que si la taxe de 3,5% prévue sur les contrats responsables était acceptée, les cotisations des complémentaires santé pourraient subir une hausse de 8 à 10% en 2011.

 C’est dans ce contexte que l’UFC-Que Choisir souhaite une réforme du secteur des complémentaires santé pour plus de transparence pour les cotisants.

Publicités