jump to navigation

La hausse des prix des médicaments 20 mai 2010

Posted by mutuelle in Actualites.
add a comment

 Les Français déboursent de plus en plus d’argent pour leur santé mais au-delà du problème économique, cette hausse des coûts désengage petit à petit l’assurance maladie dans le pacte qu’elle avait signé en 1945 avec les Français et son fonctionnement se trouve aujourd’hui ébranlé.

 Marc Paris, responsable national du Collectif Interassociatif sur la Santé (CISS) composé de 33 associations, dénonce la politique des gouvernements qui depuis 2001 couvrent de moins en moins et petit à petit les assurés sociaux en matière de santé.

De son côté, Christian Saout, Président du collectif, tire le signal d’alarme car selon lui « nous risquons de nous réveiller dans dix ans ». Il craint notamment que le fait que l’Assurance Maladie ne rembourse à terme que 50% des dépenses (au lieu des 75% initialement prévus) et que les Français ayant des revenus faibles ou moyens ne puissent s’offrir des complémentaires santé qui leur conviendraient.

Selon une étude du cabinet de conseil Jalma, les frais de santé croissent d’année en année, leur coût aurait augmenté de 40 à 50% depuis 2001.

Les cotisations aux complémentaires santé ajoutées au reste à charge représenteraient 5,4% du revenu disponible des ménages.

Toujours selon le cabinet Jalma toutes les tranches d’âge d’assurés sociaux subissent cette hausse.

Le Président de ce cabinet de conseil pense que « vu le déficit actuel, il faut s’attendre à de nouvelles hausses du coût de la santé aussi fortes voire plus d’ici à 2015. »

Le déremboursement des médicaments est la cause principale de cette augmentation.

Cette année encore, 170 médicaments seront moins bien remboursés. Au total depuis sept ans, ce sont près de 500 médicaments qui sont moins bien remboursés voire plus remboursés du tout.

D’autres mesures s’ajoutent au déremboursement des médicaments et sont le fruit d’une augmentation nette des dépenses de santé : les dépassements d’honoraires, le forfait de 1 euro par consultation, le forfait hospitalier aujourd’hui à 18 euros…

Il ne faut pas non plus oublier que d’un autre côté, le prix des complémentaires santé a connu une forte augmentation cette année. 

Les Français accepteront-ils de payer encore et toujours plus pour leur santé ??

Publicités

Création d’un tiers payant social pour les bénéficiaires de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé 8 mai 2010

Posted by mutuelle in Actualites.
add a comment

Le 4 mai dernier la Ministre de la Santé Roselyne Bachelot annonçait la création d’un « tiers-payant social » pour les foyers à faible revenu.

Le texte de cette mesure a été publié dans le Journal officiel du 5 mai, date à laquelle elle est entrée en vigueur.

 « L’accès aux soins pour tous figure au cœur de ma politique. C’est pourquoi, je me réjouis de pouvoir vous annoncer la création d’un tiers payant social pour les familles modestes », déclarait la Ministre de la Santé et des Sports.

Le tiers payant social s’adresse en fait aux 630 000 bénéficiaires de l’ACS (Aide à l’Acquisition d’une Complémentaire Santé). Ceux-ci pourront désormais recourir au tiers payant pour régler les consultations médicales.

 Rappelons que l’ACS concerne les personnes dont les ressources sont légèrement supérieures au plafond ouvrant droit à la couverture maladie universelle (C.M.U.) complémentaire mais trop faibles pour souscrire à une complémentaire sante.

 Ces personnes n’auront donc plus à avancer les frais d’une consultation médicale pourvu qu’il s’agisse de leur médecin traitant.

Cette dispense d’avance de frais est réalisée sur la seule part des remboursements correspondant à la prise en charge des régimes d’assurance maladie obligatoire.

Les bénéficiaires de ce dispositif d’aide recevront de l’organisme d’assurance maladie dont ils dépendent, une attestation de droit au tiers payant social valable dix-huit mois à compter de la remise par l’organisme de l’attestation de droit à l’aide au paiement.

Il faut savoir que ce dispositif était en place depuis 2006 mais il n’était pas appliqué.

Son inscription dans le « règlement arbitral » publié dans le Journal Officiel du 5 mai denier, devrait aider à son application et à son développement.

 Par ailleurs, le médecin traitant sera informé directement par l’Assurance Maladie que le patient bénéficie de ce « tiers payant social » et ce, afin de lui éviter d’avoir à en faire la demande.

 Notons que la Ministre Roselyne Bachelot, a rappelé que la revalorisation à 23 euros (et non 22 euros comme l’avait annoncé le Président de la République, Nicolas Sarkozy en avril dernier) du tarif des consultations des médecins généralistes serait également inscrite au règlement arbitral et applicable au 1er janvier 2011.

Le nouveau géant de la complémentaire santé 1 mai 2010

Posted by mutuelle in Actualites.
add a comment

 Dans un contexte de consolidation des grands groupes mutualistes, la MGEN (Mutuelle Générale de l’Education Nationale et quatre autres complémentaires santé ont décidé de s’allier et de former un nouveau géant de la complémentaire santé.

En effet, la MGEN, la MNT (Mutuelle Nationale Territoriale), la MNH (Mutuelle Nationale des Hospitaliers), la MGET (Mutuelle Générale de l’Equipement et des Territoires) et la MAE (Mutuelle des Affaires Etrangères), qui étaient déjà liées par le Groupe Unités, une union purement politique, ont décidé de devenir un véritable groupe mutualiste, avec une direction et des moyens communs.

Cette nouvelle union protégerait plus de 6 millions de personnes et atteindrait un chiffre d’affaires annuel de 2,9 milliards d’euros, bien plus que Harmonie Mutuelles, le nouveau grand groupe de la complémentaire santé né de l’union des complémentaires santé Prevadies, Mutuelle Existence et Harmonie Mutualité qui fusionneront en 2012. Ce grand groupe protégerait 4 millions de personnes et atteindrait un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros.

Ne pouvant pas fusionner de manière juridique, car n’appartenant pas à des actionnaires mais à des porteurs de parts sociales, chacune des cinq complémentaires santé se sont mises d’accord pour arriver à la création d’une Union Mutualiste de Groupe (UMG).

Ce nouveau statut datant de 2008, permet aux mutuelles santé d’aboutir à une union de fait entre les membres de l’UMG avec une mise en commun des moyens techniques, humains et financiers. Cette nouvelle UMG serait le premier assureur complémentaire santé français bien loin devant Axa ou Groupama.

Il faut dire qu’aujourd’hui les groupes mutualistes n’ont d’autres choix que de s’unir entre elles et de « participer à la course à la taille ». Face à l’évolution des prises en charge des dépenses de soins, et face au désengagement de l’Etat, les complémentaires santé se voient contraintes d’améliorer de façon significative leur compétitivité.

Les cinq entités auraient déjà commencé à travailler sur ce nouveau statut, leur objectif étant « aller le plus vite possible ». Mais, ce projet d’UMG doit tout d’abord être validé par l’Autorité de Contrôle Prudentiel ce qui prend un certain temps. Ce projet serait opérationnel dès 2011.

Une fois l’Union Mutualiste de Groupe créée, les cinq complémentaires santé ont déjà annoncé qu’elles espéraient élargir cette union à d’autres mutuelles qu’elles soient ou non issues de la fonction publique.