jump to navigation

La véritable hausse des cotisations des complémentaires santé 28 janvier 2010

Posted by mutuelle in Actualites.
add a comment

Début janvier, Jean Pierre Davant, Président de la Mutualité française avait estimé une hausse des cotisations des complémentaires santé de 3,9% puis  avait confirmé une augmentation de 5% pour 2010.  Pourtant de nombreux adhérents assurent payer de 15 à 20% plus cher que l’an passé.

La contribution des complémentaires santé pour lutter contre la grippe A, la hausse du forfait hospitalier, le déremboursement des médicaments ainsi que la taxe CMU sur le chiffre d’affaires justifient cette augmentation. C’est pourquoi les spécialistes du monde des assurances santé avaient prédit une explosion des tarifs, prédiction qui n’avait ni été suivie par la Mutualité française, ni par le Président du cabinet Jalma qui annonçait une hausse de 4 à 8% des cotisations.

Les assurés ne sont pourtant pas d’accord avec ces derniers et dénoncent des hausses beaucoup plus importantes. La Tribune a donc fait sa propre enquête, et les résultats sont édifiants : la majorité des personnes interrogées affiche entre 14 à 23% d’augmentation, certains 36,3% et d’autres 63,2%.

Rappelons que la tarification individuelle selon les dépenses de santé est interdite en France, ce qui signifie que les assurés d’un même contrat sont censés payer la même cotisation. Par conséquent, ces assurés interrogés par la Tribune ne seraient pas des cas isolés.

D’autre part, la hausse des cotisations des complémentaires santé annoncée serait faussée par plusieurs paramètres. En effet, les compagnies fonctionnent à « portefeuille constant » ce qui signifie qu’elles ne tiennent pas compte des hausses dues à un changement de statut. Un déménagement, un changement de catégorie socio professionnelle ou le vieillissement de l’assuré (passage d’une tranche d’âges) sont à la source d’une augmentation tarifaire.

Par ailleurs, les promotions non plus ne sont pas prises en compte. Un assuré qui pour la signature d’un nouveau contrat bénéficie de quelques mois de gratuité subit une forte augmentation dès la promotion achevée.

Enfin, les contrats collectifs des grosses entreprises ne sont presque jamais revus à la hausse, et stagne en termes de prix, ce qui  fausse la moyenne des hausse annoncée.

Les assurés vont devoir regarder à deux fois les clauses de leur contrat ainsi que le montant de leur facture…

Publicités

De nouvelles mesures ne favorisents pas l’accès à une complémentaire santé 28 janvier 2010

Posted by mutuelle in Actualites.
add a comment

Une étude publiée en 2008 par l’IRDES a montré qu’en 2006, 18% des chômeurs et 15% des ouvriers n’étaient pas couverts par une complémentaire santé et sur l’ensemble de cette population non couverte, 32% n’était pas couvert pour des raisons clairement financières.

Pourtant les mesures annoncées pour l’année 2010 risquent d’augmenter cette part de la population ne pouvant accéder à une couverture pour des raisons financières. Premièrement, le forfait hospitalier augmente de 2 euros passant ainsi de 18 euros contre 16 pour l’année 2009, deuxièmement, l’indemnité journalière en cas d’accident du travail devient imposable à compter de 2010.  Pour finir, les mutuelles annoncent une hausse d’environ 5% des montants des cotisations  pour l’année 2010.

Cependant, Il faut qu’en même nuancer ce risque car la mesure visant à imposer les revenus d’indemnité journalière ne risque pas de toucher la population ne pouvant accéder à une mutuelle santé pour des raisons financières mais, également par le fait qu’il existe des aides à l’acquisition d’une complémentaire pour ces personnes. De plus certains assureurs n’annoncent pas de hausse pour l’année 2010 (sauf indexation du à l’âge), c’est le cas d’Alptis distribué par cmonassurance.

Il est également important de bien choisir sa complémentaire santé. Pour cela, il faut pouvoir dresser un bilan de sa santé mais également prendre en compte différentes éléments comme sa situation familiale et professionnelle, ainsi que son âge. En effet par exemple si vous êtes une personne âgée, premièrement certaines offres de mutuelle pas cher vous seront fermées, il faudra donc opter pour une mutuelle senior. Le mieux reste encore de vous renseigner auprès de votre courtier ou encore d’utiliser un comparateur de mutuelle qui vous donnera un premier aperçu du montant de votre cotisation, a cela il faudra inspecter l’ensemble des garanties et des montants de remboursements qui seront pris en charge selon les différents types de soins.

Grippe A : les complémentaires santé renégocient leur contribution financière 21 janvier 2010

Posted by mutuelle in Actualites.
add a comment

 Suite à l’échec de la campagne de vaccination contre la grippe A H1N1, la France se retrouve avec des millions de vaccins sur les bras. En effet, en ayant commandé 94 millions de doses, le Ministère de la Santé aurait surestimé la réaction des Français face au phénomène de la grippe A ainsi que la virulence de l’épidémie.

Aujourd’hui, l’Etat cherche à tout prix à réduire le montant de la facture en tentant de revendre les vaccins non utilisés et en résiliant plus de la moitié des commandes.

Les complémentaires santé censées financer la lutte contre la grippe A à hauteur de 230 millions d’euros, veulent par conséquent renégocier leur contribution.

Patrice Henry, Président de l’Unocam (Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaire) estime qu’il faut réduire de moitié la contribution, l’état ayant résilié début janvier un contrat d’achat de 50 millions de doses de vaccin, soit un peu plus de la moitié du stock de 94 millions de vaccins prévus au départ par le gouvernement. Il paraît aisé et justifié de faire le calcul et de comprendre que les complémentaires santé souhaitent par conséquent diviser par deux leur contribution.

Par ailleurs, sur les 230 millions d’euros financés par les complémentaires santé, 140 millions sont à la charge des mutuelles qui voient entre autres à cause de cette enveloppe faramineuse, leurs cotisations augmenter. Jean-Pierre Davant, Président de la Mutualité Française, tente lui aussi de revoir à la baisse la contribution des mutuelles et met en avant l’argument imparable que «les adhérents n’ont pas à payer pour des vaccins qui ne seront pas achetés ou cédés à d’autres pays ».

 En début de semaine, les représentants des mutuelles et des complémentaires santé ont été informés par le cabinet de Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, d’une possible renégociation de leur contribution.

 L’Unocam, représentant de tous les acteurs de la couverture santé en France, à savoir les mutuelles, les institutions de prévoyance et les assurances santé devrait être l’interlocuteur principal du Ministère de la Santé dans cette renégociation.

Toutefois, aucune date n’a encore été fixée par le gouvernement…

Un systeme de santé complexe 15 janvier 2010

Posted by mutuelle in Actualites.
add a comment

Les Français se disent aujourd’hui désemparés face à un système de soins de plus en plus complexe et devenu illisible concernant les tarifs de santé.

Pour Christian Saout, président du Collectif interassociatif sur la santé (CISS), qui représente les patients, « Comprendre les tarifs de santé est désormais aussi complexe que comprendre sa facture de téléphone ».

Il déplore également le fait qu’il n’y ait pas un organisme de régulation comme il existe dans les télécommunications.

Il est vrai que la diversification des tarifs dans les années 80 avec l’apparition du secteur 2 permettant à certains médecins de pratiquer des honoraires libres est à la source de la déréglementation du système de santé et donc d’une grande partie du déficit de la sécurité sociale.

Mais le système s’est «emballé» dans les années 2000, dès lors que les gouvernements successifs ont décidé de responsabiliser les français quant au déficit de la sécurité sociale.

Les mesures prises ont été nombreuses et très complexes: création du parcours de soins en 2004 qui en cas de non respect amoindrit le niveau de remboursement ; instauration du forfait à 1 euro par consultation en 2005 (ne concernant pas les kinés ni les dentistes) ; entrée en vigueur en 2008 de la franchise médicale de 0,50€ par boite de médicaments…

Outre ces mesures, le système de remboursement n’est pas clair non plus. Les complémentaires santé ont par exemple décidé de ne pas prendre en charge tous les déremboursements des médicaments.

Les cotisations des assurances santé vont de plus augmenter de 5% pour l’année à venir. « Les mutuelles apportent le complément des remboursements de l’assurance-maladie. Dans un système qui s’est complexifié au point de devenir d’une opacité totale, leur intervention ne peut être d’une lisibilité parfaite », se défend Jean-Pierre Davant, le président de la Mutualité française.

Les acteurs du système de santé s’accordent à dire que sa complexité accrue pose problème et tous travaillent pour le simplifier. De leur coté, les complémentaires santé planchent sur un glossaire commun ou des montants de remboursement libellées en euros (et non en pourcentage des tarifs de la sécurité sociale).

L’assurance maladie a fait, elle, un travail considérable puisqu’il est désormais possible de consulter le tarif de chaque médecin sur son site internet.

Encore faut-il en être informé…

Hausse de 5% des cotisations des complémentaires santé en 2010 7 janvier 2010

Posted by mutuelle in Actualites.
add a comment

 En Octobre dernier, Jean Pierre Davant, Président de la Mutualité française regroupant la quasi-totalité des mutuelles en France et couvrant plus de 38 millions de personnes, avait estimé une augmentation de 3,9% des cotisations des complémentaires santé.

 Cette hausse a été récemment revue à la hausse et, en définitive elle sera de 5% en moyenne en 2010.

Les motifs de cette hausse sont principalement les suivants :

– la contribution des complémentaires santé pour lutter contre la grippe A. 285 millions d’euros ont été versés par les assurances santé pour financer les vaccins ainsi que la hausse des consultations et des prescriptions liées à la forte épidémie grippale de l’automne.

 – La hausse du forfait hospitalier de 2€ – L’augmentation de 3% des dépenses de santé

– La taxe annuelle pérénisée de 3,4% sur le chiffre d’affaire des mutuelles ce qui représente tout de même 1 milliard d’euros

– Le déremboursement des médicaments (qui a été fortement contesté par la Mutualité)

Jean-Pierre Davant déplore vivement cette augmentation de 5% des cotisations car, selon lui, « malgré les dispositifs d’aide, de plus en plus de Français n’ont d’ores et déjà plus les moyens de cotiser à une complémentaire santé et renoncent à des soins primaires ».  Cette augmentation pourrait effectivement inciter les usagers à se tourner vers des forfaits moins chers et donc moins protecteurs.

Face à cette situation, la Mutualité appelle à « réorganiser notre système de santé » plutôt que de transformer les dépenses de l’assurance maladie obligatoire vers les assurances santé.

JP Davant propose une autre politique du médicament et entre autres un taux de remboursement unique des médicaments qui serait fixé par la Sécurité Sociale, le reste serait pris en charge par les complémentaires santé afin de supprimer la confusion actuelle : certains médicaments sont remboursées à 100%, d’autres à 65%, ou à 35% et récemment à 15%. Il a par ailleurs proposée l’idée d’une table ronde avec les principaux acteurs de la Santé en France, idée qui a apparemment séduit le premier ministre François Fillon.