jump to navigation

L’accès à la complémentaire santé reste inégalitaire 16 décembre 2009

Posted by mutuelle in Actualites.
trackback

Sous prétexte de contenir et de réduire le déficit de la Sécurité Sociale, les pouvoirs publics ont augmenté les dépenses laissées à la charge des assurés.

Les mesures prises ces derniers mois et ces dernières années n’ont pas redressé les comptes de la Sécurité sociale mais elles ont creusé les inégalités dans l’accès aux soins ainsi que l’accès à une complémentaire santé.

 Le haut conseil de l’assurance maladie évalue à 5 millions (8% de la population) le nombre de personnes dépourvues de complémentaire sante majoritairement pour des raisons financières. Malgré la récente réévaluation de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé, cette allocation reste trop insuffisante pour permettre à une grande partie des assurés sociaux de souscrire à une assurance santé. 275 000 personnes bénéficient de cette aide pour une population estimée à 2 millions de bénéficiaires.

 Pour les étudiants aussi, la situation est alarmante.

Si globalement les étudiants sont en bonne santé, 16% d’entre eux n’ont pas de complémentaire santé contre 13% en 2006. Un quart a renoncé à des soins pour des raisons financières.

Mais le manque de moyens n’est pas le seul facteur à la difficulté de l’accès aux soins des étudiants, le manque d’information a aussi sa part de responsabilités. Alors que 25% des étudiants boursiers pourraient bénéficier de la CMU seuls 6% environ en bénéficient.

 Par ailleurs, d’après le dernier rapport de la Cour des Comptes, 4,8 millions de personnes bénéficient de la CMUC (couverture maladie universelle complémentaire) ce qui représente 7,6% de la population.

Bien que la CMU (contrairement à la CMUC) dispense intégralement ses bénéficiaires  de frais médicaux, elle n’est pas une véritable garantie puisque 14% des médecins refusent des patients CMU, ainsi que 40% des spécialistes du secteur 2 et des dentistes.

 Les inégalités dans l’accès aux soins ont toujours existé mais elles risquent d’avoir des conséquences dramatiques du fait du vieillissement de la population et de la baisse de la démographie médicale des prochaines années.

Si la difficulté d’accès aux soins et aux complémentaires santé retarde le diagnostic et la prise en charge des patients avec des conséquences possibles sur leur santé, elles sont à l’origine de dépenses importantes qui n’auraient peut être pas eu lieu d’être…

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :