jump to navigation

Le marché de la complémentaire santé 25 avril 2009

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , , ,
add a comment

La lettre d’Avril 2009 du fonds de financement de la couverture maladie universelle, CMU, nous donne des informations très intéressantes sur le marché de la complémentaire santé.

Ce marché se divise en 3 groupes que sont les mutuelles, les institutions de prévoyance et les assureurs.

La lettre nous donne l’état du marché et des 3 groupes en 2008 et leur évolution sur la période 2001-2008.

L’état du marché de la complémentaire santé en 2008 :

–     Le nombre d’organismes de complémentaire santé est de 876
–    Les mutuelles sont au nombre de 748, les sociétés d’assurance au nombre de 92 et les institutions de prévoyance au nombre de 36
–    La progression du marché est de 6% en un an
–    L’assiette totale (qui donne une évaluation du chiffre d’affaire total du marché) est de 29 milliards d’euros
–    L’assiette totale des mutuelles est d’environ 16,4 milliards d’euros
–    Celle des institutions de prévoyance de 5 milliards d’euros
–    Celles des assurances de 7,4 milliards d’euros
–    La progression du marché des mutuelles est en un an de 3,06%
–    Celle du marché des institutions de prévoyance de 9,44%
–    Celle du marché des assureurs de 10,48%

Nous voyons donc qu’en un an (2007-2008), c’est le marché de l’assurance maladie qui a le plus augmenté.

L’évolution du marché sur la période 2001-2008 :

–    Diminution du nombre d’organismes de 48% due à des regroupements
–    La part de l’assurance maladie augmente de 4,6 points
–    Celle des mutuelles baisse de 3,65 points
–    Celle des institutions de prévoyance de 0,96 points
–    Accroissement de l’assiette des sociétés d’assurance maladie de 101%
–    Pour les mutuelles, 55%
–    Pour les institutions de prévoyance, 57%

Nous voyons donc que le marché de la complémentaire santé se concentre, avec une baisse du nombre d’organismes et une augmentation de la part dans l’assiette (chiffre d’affaires) des organismes appartenant à des groupes consolidés. Ainsi, les 6 plus gros groupes consolidés représentent 25,2% du marché, contre 21,7% en 2007.

Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez consulter la lettre du fonds de financement de la CMU.

Publicités

Les dépassements d’honoraires 15 avril 2009

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Le dépassement d’honoraires de certains médecins est devenu une pratique de plus en plus courante. En effet, on estime que le montant de ces dépassements a doublé, en 10 ans !

Mais qui supporte ce coût ? L’assurance maladie, les complémentaires santé, ou enfin le patient ? La réponse est facile, deux tiers de cette somme est à la charge du patient, et le reste est remboursé par les assurances santé et la sécurité sociale !

Et ces dépassements peuvent être vraiment très importants !

Pour exemple, la caisse d’assurance maladie de Paris vient, en février et pour la première fois, de porter plainte contre six spécialistes dont le tarif dépassait 120 euros…

Rappelons que les médecins du secteur 2 peuvent fixer leurs honoraires comme ils le souhaitent mais sous certaines conditions :

–    Ces dépassements doivent être faits avec « tact et mesure ». Aujourd’hui aucune valeur légale n’est donnée à cette expression, c’est pourquoi le projet de loi sur l’hôpital veut fixer un plafond de dépassement.

–    Ces dépassements ne peuvent pas être exigés aux personnes bénéficiaires de la CMU complémentaire (complémentaire santé de la CMU), de l’aide médical ou encore en cas d’urgence. Hélas, nous avons déjà parlé de ces médecins refusant les bénéficiaires de la CMU complémentaire !

Certaines assurances santé remboursent bien ces dépassements, mais évidemment, leur coût est plus important. Il faut donc bien comparer et choisir avant de se décider sur une complémentaire santé.

Tous les médecins ne sont pas à stigmatiser ! Ces dépassements sont pour la plupart la conséquence d’une sous évaluation des actes médicaux fait par la Sécurité Sociale.  Médecins et associations sont donc pour une réévaluation juste de ces actes médicaux par la Sécurité Sociale.

Cela semble, malgré tout, un peu difficile… Comment la Sécurité Sociale, et son déficit chronique, pourrait-elle rembourser mieux et surtout à leur juste prix, les actes médicaux ? Cela nous ramène encore une fois à l’équilibre du budget de l’assurance maladie et de la Sécurité Sociale…

Le rapport 2008 de lutte contre les abus et la fraude à l’Assurance maladie 5 avril 2009

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

L’Assurance maladie vient de publier son rapport 2008 de la lutte contre les abus et la fraude. Rappelons que ces pratiques font perdre énormément d’argent à l’Assurance maladie et par conséquence aux complémentaires santé et assurances santé. C’est pourquoi, depuis plus de 3 ans, cette lutte s’est intensifiée !

Le bilan de l’année 2008 est lourd :
–    230 condamnations pénales
–    300 interdictions d’exercer
–    200 condamnations civiles et administratives
–    521 pénalités

Cette lutte a ainsi permis d’économiser 132 millions d’euros pour l’année 2008 et 360 millions d’euros depuis 2005! Cela ne comble le trou de la Sécurité sociale mais quand même !

Les actions principales menées dans cette lutte sont :
–    Sur la tarification des établissements de santé
–    Sur les prestations en espèces
–    Sur les médicaments
–    Sur les autres prescriptions
–    Les honoraires médicaux
–    Les actions propres aux Caisses

L’Assurance maladie a décidé d’être de plus en plus dure dans cette lutte contre les abus et la fraude. Et il était temps ! L’argent ainsi économisé par l’Assurance maladie et les complémentaires santé et assurances santé, pourra être mieux utilisé pour tous ceux, et ils sont nombreux, à ne pas frauder !

Voici le tableau récapitulatif de ces économies de 2005 à 2008 :

economies-2008Source : Rapport de l’Assurance maladie, « Contrôle et lutte contre les abus et la fraude :
Des sanctions toujours plus lourdes ». Point d’information du 5 mars

Vous pouvez consulter ce rapport sur le site ameli.fr de l’Assurance maladie.