jump to navigation

Augmentation en 2008 du nombre de bénéficiaires de l’ACS, l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé 25 janvier 2009

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , ,
add a comment

Les caisses d’assurance maladie proposent différentes aides pour les foyers modestes… mais nous ne sommes en général pas au courant !

Ce n’est plus le cas de l’ACS, l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé. En effet, depuis quelques mois, une grande campagne d’information a été faite autour de cette aide, par les caisses d’assurance maladie.

Petit rappel. Les personnes dont les ressources sont  comprises entre le plafond d’attribution de la CMU (couverture maladie universelle) complémentaire, et qui donc ne peuvent pas y avoir accès, et 20% au-dessus, peuvent être aidées dans l’acquisition de leur complémentaire santé.

Jusqu’à maintenant, cette aide est de 100 euros pour les moins de 25 ans, 200 euros pour les personnes entre 25 et 59 ans et enfin de 400 euros pour les personnes de plus de 60 ans.

Et bien le nombre de personnes bénéficiaires de cette aide a augmenté de 17,5% en un an, avec 610 000 en 2008, contre 511 000 en 2007, comme vous pouvez le voir sur le tableau suivant, tiré d’un article des « Echos », du 23 janvier 2009 :

ACS

Il reste encore beaucoup de foyers qui ont droit à cette aide mais qui ne l’ont pas encore demandée.

Un site est dédié aux aides de l’Etat en matière de santé, qui répond à toutes vos questions sur :
–    La CMU : couverture maladie universelle
–    La CMU complémentaire : complémentaire santé gratuite
–    L’ACS : l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé
–    L’AME : L’aide médicale de l’Etat, aide pour les personnes en situation irrégulière mais résident en France.

N’hésitez donc plus à le consulter, vous pouvez être bénéficiaire de ces aides sans le savoir.

Notons que dans la prochaine réforme sur la loi « hôpital, patients, santé, territoire », Roselyne Bachelot veut augmenter le palier maximum à 500 euros, pour les personnes âgées de plus de 50 ans.

Le blog de Julie vous informe sur la santé, la complémentaire santé, l’assurance maladie et la réforme de l’assurance maladie.

Publicités

Après un an, une étude nous montre les effets bénéfiques de la loi anti tabac dans les lieux publics ! 18 janvier 2009

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , ,
add a comment

Des études américaines et européennes nous avaient déjà montré les bénéfices de l’arrêt de la cigarette dans les lieux publics. Une étude française, nommée « dilater » vient de nous confirmer ces résultats.

Cette étude, conduite par le professeur Jean Pierre Cambou, du CHU de Toulouse, a été mené sur 23 salariés non fumeurs de bars ou discothèques.

Rappelons que deux facteurs jouent dans l’infarctus, un problème de coagulation sanguine, et l’incapacité d’une artère à se dilater quand il faut.

Une première analyse des artères de ces salariés, en décembre 2007, montrait des anomalies dans leur fonctionnement de dilatation.  En avril 2008, une seconde analyse a été faite, montrant que le fonctionnement des artères était revenu presque à la normale (résultats comparés à ceux d’un groupe témoin).

Cette première étude sur le sujet,  montre donc  les effets positifs de cette loi sur les artères de ces employés. « Ses résultats apportent pour la première fois la preuve de manière prospective que l’arrêt de l’exposition au tabagisme passif vient améliorer significativement la fonction endothéliale, dégradée chez les sujets exposés »nous explique le professeur Jean-Pierre Cambou (Toulouse).

Quant à la baisse des infarctus, les études françaises sont en cours et nous devrions avoir les premiers résultats fin 2009.

En Ecosse, où la loi est entrée en vigueur il y a quelques années, une étude a montré une baisse de 17% des admissions à l’hôpital pour infarctus (non fumeur – 20% et fumeur – 14% !!!), l’année suivant l’arrêt de la cigarette dans les lieux publics.

En revanche, cette loi n’a pas fait baisser le nombre de fumeurs en France, nous dit l’office français du tabagisme. Il rappelle que la prévention n’est pas encore assez importante, et fait  10 propositions pour faire baisser le nombre de fumeurs en France. En voici quelques unes : augmenter le prix des cigarettes, mettre sur les paquets des images de prévention, prendre en charge l’arrêt du tabac…

Retrouvez  toute l’information sur la santé, la complémentaire santé, l’assurance maladie et la réforme de l’assurance maladie sur le Blog de Julie.

Après le tarif des honoraires des médecins libéraux, l’Assurance maladie nous donne le tarif des actes médicaux ! 11 janvier 2009

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Les honoraires des médecins libéraux est un sujet sensible. Dépassement trop important pour le patient ou tarif de la Sécurité sociale trop bas pour le médecin ? Où est la juste limite ?

Pour répondre au besoin de transparence des français, le site de l’Assurance maladie, amelie.fr, a mis en ligne depuis juillet 2008, les honoraires de tous les médecins libéraux, tout en indiquant le secteur du médecin, 1 aux tarifs de la Sécurité sociale, 2 en honoraires libres. Les honoraires des dentistes sont également mis en ligne.

Ce service devait être attendu depuis longtemps par les français puisque depuis cette mise en ligne, 560 000 connexions vers le site de l’Assurance maladie ont été comptabilisées.
Mais le travail de transparence de l’Assurance maladie ne s’arrête pas là. En effet, à partir de mercredi prochain, en plus des honoraires de chaque médecin libéral, le tarif de leurs différents actes sera lui aussi rendu public.

La Caisse nationale d’Assurance maladie, Cnam, a ainsi listé les 99 actes les plus courants, tels que les actes de radiographies, les scanners ou IRM, les électrocardiogrammes, les différentes chirurgies, les échographies…

D’après les premières estimations, la différence entre les grandes villes et la province est évidente. Le dépassement d’honoraires est bien plus fréquent et important dans des villes comme Paris ou Marseille qu’ailleurs.

Il faut cependant rester prudent, le prix n’est pas gage de qualité. De nombreux médecins expliquent que la plupart de leurs nouveaux clients viennent les consulter, non pas en raison de leur tarif, mais parce que d’autres patients les ont conseillé.

Donner le nombre d’actes de chaque médecin sera donc la prochaine étape du Cnam pour estimer au mieux la qualité du médecin.

Si vous souhaitez vous aussi connaitre les tarifs des médecins de votre région, rendez vous sur le site de l’Assurance maladie, amelie.fr.

Vous cherchez une complémentaire santé, rendez-vous sur la page « les complémentaires santé du net »