jump to navigation

L’accident vasculaire cérébral : être informé peut sauver 18 décembre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: ,
add a comment

En France, chaque année, 150 000 personnes sont touchées par l’AVC, l’accident vasculaire cérébral, qui est la première cause d’handicap pour les adultes.

Une enquête américaine qui vient d’être publiée dans l’ Emergency Medicine Journal, montre que la moitié des personnes ayant subies une AVC ne connaissaient pas les symptômes. Au moment de l’attaque, ces personnes n’ont pas appelé les secours, pensant que cela allait passer.

Et le problème est là, car si dans les 3 heures après les premiers symptômes, un médicament est injecté,  le risque de séquelles peut être réduit de 40%.

C’est pourquoi l’Angleterre a décidé de mettre en place une campagne d’informations pour sensibiliser la population aux symptômes prévenant de l’AVC.

Quels sont ces signes les plus fréquents ?
–    Mal de tête intense, brutal et non habituel (qui peut être le 1er symptôme)
–    Une faiblesse musculaire
–    Une paralysie d’une partie du corps
–    Perte de la sensibilité
–    Difficulté de langage
–    Troubles visuels (perte de la vision d’œil, ou du partie du champ de vision)
–    Troubles de l’équilibre
–    Troubles de la conscience

Ces symptômes et leur intensité peuvent varier en fonction de la localisation de l’AVC dans le cerveau.

«En cas d’accident vasculaire cérébral, il faut agir en moins de trois heures. Nous en sommes loin en France pour la majorité des patients », explique le Pr Amarenco, qui travaille à l’hôpital Bichat à Paris, au centre d’accueil et de traitement des attaques cérébrales. « Il faudrait mener de grandes campagnes d’information pour apprendre aux patients à reconnaître leurs symptômes. Il faut de manière parallèle faire un enseignement de santé publique à l’école pour apprendre aux enfants à savoir reconnaître les maladies, infarctus, attaques cérébrales…»

Dès l’apparition de ces symptômes, n’hésitez pas à appeler les secours pour être pris en charge immédiatement, cela peut vous sauver la vie.

Le blog de Julie, toute l’information sur la santé, la complémentaire santé, l’assurance maladie et la réforme de l’assurance maladie.

Publicités

L’ « Appel des 39 » : Cri de colère des psys contre la réforme psychiatrique annoncée par Nicolas Sarkozy 17 décembre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , ,
1 comment so far

Suite au meurtre d’un jeune homme par un malade psychiatrique, Nicolas Sarkozy a annoncé, début décembre, un plan pour sécuriser les hôpitaux psychiatriques et la création de 4 centres pour les malades les plus difficiles, pour 30 et 40 millions d’euros respectivement.

Mais ce n’est pas tout. Ce plan prévoit également de réformer l’internement d’office, de mettre en place une obligation de soins, et de contrôler  les permissions pour toute sortie.  Nicolas Sarkozy a même évoqué d’utiliser des bracelets électroniques pour suivre les malades.

Suite à cette annonce, 39 professionnels du corps médical psychiatrique, psychiatres, psychologues, psychanalystes, infirmiers, viennent de signer une pétition contre cette réforme, publiée sur Libération.

Cet « Appel des 39 » a été fait à l’initiative d’un psychiatre, Hervé Bokobza, qui avait déjà organisé, en 2003, les Etats Généraux de la psychiatrie.

Voici ce qu’ils dénoncent :
–    La sortie des patients : jusqu’à aujourd’hui, un médecin décidait de cette sortie, la réforme veut donner cette décision au préfet, suite à l’avis d’un groupe comprenant un médecin, un infirmier et un psychiatre (n’appartenant pas à l’hôpital).
–    Le bracelet électronique pour les malades
–    L’obligation de soins pour les personnes qui ont des problèmes psychiatriques, et cela même si cette personne n’est pas consentante.

Les 39 expliquent que «les fondements même de la psychiatrie ont été attaqués avec la plus grande brutalité», «Il aura suffit d’un fait divers dramatique pour relancer la politique de la peur, dont le projet de centres de rétention de sûreté, tout comme les soins sans consentement (…) sont le parachèvement». Pour eux, laisser entendre que la folie est une « une pure dangerosité sociale », ou encore que la maladie mentale est de la délinquance est « inacceptable».

Ils rappellent que « 0,4% des crimes et délits» ont été commis par des personnes jugées irresponsables pénalement.

L’offre de soins aujourd’hui en France 10 décembre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Aujourd’hui se tient une négociation entre les syndicats de médecins libéraux et l’Union nationale des caisses d’assurance-maladie (Uncam) sur deux points importants :
–    La régulation de l’offre de soins
–    Le dépassement d’honoraires

Mais quel est l’état de l’offre de soins aujourd’hui en France ? Un rapport d’informations sur « l’offre de soins sur l’ensemble du territoire » français déposé le 30 septembre 2008 à l’Assemblée nationale, nous alerte sur les inégalités d’accès aux soins.

Dans ce rapport, nous pouvons lire que ces inégalités augmentent. Nous pouvons voir dans les cartes ci-dessous que la situation dans les zones rurales, dans les banlieues et dans les départements d’Outre Mer n’est pas bonne. Ce phénomène de « déserts médicaux »  s’étend !

carte-franceSource : Conseil national de l’Ordre des médecins


Densité et effectifs des chirurgiens-dentistes par région au 1er janvier 2008

dentistes
Source : Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), « Les professions de santé au 1er janvier 2008 », Série statistiques, document de travail n° 123, mai 2008

Ce rapport propose différentes solutions pour lutter contre ce phénomène :

–    Renforcer les outils de pilotage et la cohérence de l’offre de soins

–    Rendre plus attractive aux professionnels cette offre en la structurant et la rendant plus efficace

–    Adapter les formations aux besoins des territoires

La négociation qui se tient aujourd’hui est donc dans le prolongement de ce rapport pour permettre de d’abaisser les inégalités d’accès aux soins.

Frédéric Van Roekeghem, le directeur de l’Uncam parle de négociations difficiles et prévient que si les syndicats de médecins ne trouvent pas de « nouvelles propositions », « c’est clairement un débat que tranchera le gouvernement.»

L’avancée de la recherche médicale grâce au Téléthon 10 décembre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , ,
add a comment

Les 5 et 6 décembre dernier, se tenait, comme chaque année, le Téléthon. Encore une fois, les français ont montré leur générosité, même en temps de crise, en faisant des promesses de dons de plus de 95 millions d’euros, presque autant que l’année dernière.

Il est important de comprendre que la recherche sur les maladies rares ne sert pas uniquement à celles-ci, mais à bien d’autres domaines.

Les résultats de la recherche depuis le premier Téléthon en 1987 sont impressionnants. Un bond en avant été fait dans le décryptage du génome humain, les gènes responsables de maladies, les gènes médicaments et le moyen de les transporter, les thérapies génique et cellulaire et sur les cellules souches.

Deux axes de recherches sont prometteurs tant pour guérir les maladies rares, que pour les maladies courantes :

– La chirurgie du gène : Elle permet d’agir directement sur le gène ou sur le message que celui-ci donne.

– Les cellules souches : rappelez-vous que ces cellules sont capables de se transformer en n’importe quelle cellule, cellule de la peau, du cœur, du sang, du muscle, du foie… Avec ces cellules, des tissus peuvent être régénérés et même des organes !

On comprend mieux la portée de ces recherches sur l’ensemble des maladies. Surtout, on voit bien que la recherche française est performante, elle ne manque que…d’argent !

Aujourd’hui, des essais sur l’Homme vont être faits pour des maladies neuromusculaires et de déficit immunitaire. Une thérapie cellulaire cardiaque est aussi en cours, pour réparer les tissus du cœur à partir de cellules souches de la moelle osseuse.

Il est encore temps de faire des dons à l’AFM, l’association française contre les myopathies, qui est l’organisateur du Téléthon et qui finance grâce à vos dons toutes ces recherches.

Vous pouvez participer à la recherche en faisant un don sur le site de l’AFM-Téléthon , n’hésitez plus !

L’obésité en France, attention ! 4 décembre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , ,
add a comment

Depuis environ 20 ans, une nouvelle épidémie sévit dans le monde, elle s’appelle l’obésité, et la France n’en est pas épargnée !

Quand parle-t-on d’obésité ou de surpoids ? On dit d’une personne qu’est obèse quand son indice de masse corporel IMC (poids divisé par le carré de la taille en mètres) est supérieur à 30. Nous parlons de surpoids, quand l’IMC de l’individu est compris entre 25 et 30.

Selon l’enquête Obepi, publiée en 2006, l’obésité est passée de 8,2% en 1997 à 12,4% en 2006, toutes classes d’âges confondues. Avec les personnes souffrant de surpoids, nous arrivons à 20 millions de personnes concernées par ce problème.

Une  nouvelle étude donne des résultats encore plus préoccupants car ils sont supérieurs d’environ 30% à ceux donnés par l’enquête Obepi.

Elle a été réalisée par le professeur Amouyel, directeur de l’Institut Pasteur de Lille. Ses résultats révèlent « une évolution préoccupante » chez les personnes entre 35 et 74 ans. En effet, dans cette tranche d’âge, 67% des hommes et 50% des femmes sont soit en surpoids soit obèses. De plus, on peut voir que le surpoids et l’obésité augmente avec l’âge. Pour les hommes, 54% des 35-44 ans sont en surpoids ou obèses, contre 77% pour les 65-74 ans. Pour les femmes, on passe du simple au double, 31% pour les 35-44 ans et 67% pour les 65-74 ans !

Dans d’autres études, plusieurs points ont été mis en avant :

–    La disparité régionale : Le Nord de la France est plus touché par l’obésité que le Sud de la France.

–    Les jeunes sont plus touchés par l’obésité

–    L’obésité est plus importante dans les milieux défavorisés

Notre mode de vie a changé, comparé à nos ancêtres. Nous sommes aujourd’hui des sédentaires qui consommons toujours plus. Le manque d’activité physique et les aliments riches en graisses et sucre sont pointés du doigt.

L’obésité raccourcit la durée de vie et pose des problèmes médicaux importants, alors ne prenons pas ce fléau à la légère. Nos médecins donnent de bons conseils : faire du sport tous les jours et surveillez son alimentation !

Baisse du nombre de nouveaux contaminés par le Sida en 2007, bonne nouvelle… à mettre en perspective ! 3 décembre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , ,
add a comment

Le 1er décembre, qui était la Journée mondiale de lutte contre le sida, l’Institut national de veille sanitaire INVS a annoncé dans son bulletin, une baisse du nombre des personnes qui ont découvert leur séropositivité en 2007.

En effet, en 2004, 7500 personnes découvraient leur séropositivité, contre 6500 en 2007, soit 1000 personnes de moins.

Ne soyons pas trop optimistes, soulignent les auteurs de l’étude et les directeurs de Sidaction et Aides.

Cette étude ne parle que des personnes qui ont découvert leur séropositivité et non de ceux qui l’ignorent, on ne peut donc pas encore parler d’une baisse réelle des contaminations. Il faudra, évidemment vérifier si ces chiffres et cette baisse sont constants dans le temps.

Le directeur du service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint Antoine, Pierre-Marie Girard, nous rappelle que « environ 30 000 personnes infectées par le VIH en France l’ignoreraient », cela laisse perplexe…

Après l’effet positif de cette annonce, et quand on regarde les chiffres globaux, on constate que, malgré tout, le Sida est un fléau qui ravage encore et encore. Et, la joie s’arrête d’un coup.

Les chiffres du tableau suivant vous le montre bien, la vigilance et le travail de lutte contre le Sida, la recherche pour un traitement et l’aide à l’accompagnement des malades doivent continuer et s’intensifier !

sida Rappelons que le Sida a fait plus de 30 millions de morts depuis 1981, soit 30 millions de morts en 27 ans…  et qu’aujourd’hui dans le monde, 33,2 millions de personnes vivent avec le VIH dont environ 15 millions de femmes et 2,5 millions d’enfants de moins de 15 ans.