jump to navigation

Les mutuelles santé, assureurs et institutions de prévoyance ont désormais accès aux données anonymes de remboursement de l’assurance maladie ! 30 octobre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , ,
add a comment

Un arrêté du ministère de la santé vient d’être publié et autorise les mutuelles santé, les assureurs et les institutions de prévoyance à accéder au SNIIRAM, le système national d’informations interrégimes de l’assurance maladie, énorme base de données. Le SNIIRAM répertorie la totalité des remboursements de tous les régimes de Sécurité sociale, pour l’ensemble des français, soit plus de 60 millions de personnes.

Le gouvernement a pris des précautions pour éviter tout dérapage quant à l’utilisation des données. Seules les fédérations d’organismes complémentaires auront accès à cette base de données, accès contrôlé par l’Institut des données de santé et la Commission nationale informatique et libertés en contrôleront l’accès. De plus, les informations ouvertes ne porteront que sur des données collectives, comme le nombre de boites d’un certain médicament vendu en une année.

Le collectif interassociatif sur la santé CISS, réunissant les associations de patients, demeurent cependant méfiant : « Nous n’avons aucune garantie sur la nature des données transférées ni sur la façon dont elles seront utilisées », regrette son président, Christian Saout.

Méfiance peut être justifiée puisque les organismes complémentaires demandent maintenant l’accès aux données individuelles de remboursement, mais toujours de façon anonyme ! « Il n’en est pas question, explique Christian Saout. Que feront les complémentaires avec ces données ? Nous redoutons qu’elles mettent en place des tarifications à la pathologie, et nous n’avons aucune assurance qu’elles ne le feront pas. »

Grand débat en perspective sur la protection des données individuelles…même anonymes.

Publicités

Tout savoir pour bien choisir sa complémentaire santé 30 octobre 2008

Posted by mutuelle in Comprendre comment ca marche?.
Tags: , ,
add a comment

Comment choisir votre complémentaire santé, étape par étape.

EVALUEZ VOS BESOINS

Il est important que vous puissiez évaluer vos besoins courants en santé en fonction de votre situation de famille (célibataire, famille, combien d’enfants…), de vos habitudes, de vos besoins essentiels et de vos priorités (optique, dentaire…).

COMPRENDRE LE REMBOURSEMENT DE LA SECURITE SOCIALE

Le fonctionnement de remboursement de la Sécurité sociale est le plus important à comprendre. Le tarif de Convention est la clef de voûte du système! Par exemple, pour un médecin généraliste, le tarif de convention est de 22 euros, et la Sécurité sociale n’en remboursera que 70% !

COMPRENDRE LES GARANTIES DE REMBOURSEMENTS DES COMPLEMENTAIRES SANTE

Ne vous inquiétez pas si vous n’arrivez pas comparer les garanties de remboursements des complémentaires santé entre elles, c’est normal ! Les contrats ne sont pas expliqués de la même façon !
Certaines complémentaires santé vous annonce un remboursement de 100% du ticket modérateur, d’autres de 100% du Tarif de convention, d’autres encore peuvent vous donner un montant forfaitaire. Ne vous laissez pas impressionner. Tous les remboursements se font en fonction de ceux de la Sécurité sociale, soit par rapport au Tarif de convention (TC), soit par rapport au ticket modérateur (TM) soit par rapport à la base de remboursement (BR).

Le site de l’assurance maladie en ligne, www.ameli.fr , vous donne tous les tarifs.

L’article que j’avais écrit, il y a quelques mois, sur le remboursement réel des complémentaires santé pourra vous aider à comparer les remboursements que celles-ci vous annoncent : Décoder le remboursement des complémentaires santé, le chemin de croix ! 13 juillet 2008 .

ET L’EXAMEN MEDICAL

Toute personne peut souscrire un contrat de complémentaire santé sans avoir à passer un examen médical. Il faut savoir que chez les mutuelles santé, il est interdit par le Code de la mutualité, et que chez les assureurs, il est autorisé mais non appliqué !

LE TARIF PEUT IL EVOLUER ?

Les hausses existent dans la mesure où elles s’appliquent à l’ensemble des contrats d’un même type ou d’une même classe d’âge. En revanche, une augmentation de contrat pour une seule personne, sous prétexte, par exemple, qu’elle consomme trop, est interdite.
Les tarifs peuvent être augmentés d’une année sur l’autre, en fonction de la situation du marché. Mais la concurrence est importante, donc chaque hausse sera murement réfléchie.

L’automédication peut avoir des conséquences mortelles ! 22 octobre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , ,
add a comment

Nous avons tous chez nous une armoire à pharmacie, remplie des tous les médicaments que nous n’avons pas finis ou de tous ceux que nous prenons régulièrement. Mais le saviez-vous, seulement un français sur deux, regarde à nouveau une ordonnance avant de reprendre un médicament, problématique quand même !

Lors du congrès national de la Société française d’ORL, qui se tenait à Paris, le Pr Patrice Tran Ba Huy a mis en garde contre les effets dangereux que peut avoir une automédication avec des anti-inflammatoires.

Petit rappel, comme son nom l’indique, l’anti-inflammatoire est un médicament destiné à combattre une inflammation. Les maladies qui résultent d’une inflammation sont les rhumatismes, les fractures, les stomatites, les lésions génitales et urinaires… Les anti-inflammatoires les plus vendus sont Voltarene, Profenid, Cortancyl, Celestene, Nifluril, Solupred.

Ces médicaments, pris sans ordonnance, peuvent avoir comme conséquence la diffusion d’infections dentaires ou pharyngées et conduire à des cellulites mutilantes voire mortelles. C’est une « infection extensive des tissus profonds de la face et du cou » et qui « nécessite une intervention chirurgicale en urgence et des soins prolongés en réanimation » ! Hélas, 7% des patients décèdent. Pour ceux qui en survivent, la moitié garde des séquelles esthétiques !

Pour soigner une simple angine ou une douleur dentaire, nombreux sont ceux qui prennent des corticoïdes ou des anti-inflammatoires. Et le problème est que ces médicaments peuvent favoriser la « survenue et la diffusion d’infections bactériennes » ! Comme le dit le Pr Patrice Tran Ba Huy  « à peu près tous nos patients ont pris des corticoïdes ou d’autres anti-inflammatoires dans les jours précédant l’hospitalisation, de leur propre chef ou sur les conseils d’un dentiste ».

Une étude rendue public par le Leem (Les entreprises du médicament) montre que, avant de reprendre un médicament :
–    56% des sondés regardent à nouveau l’ordonnance
–    46% demande conseils à leur médecin
–    42% à leur pharmacien
–     1 personne sur 5 dépanne ses amis avec ses propres médicaments

Nous ne sommes pas médecin, admettons-le ! Alors demandons conseil !

Modernisation du système de santé 22 octobre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , ,
add a comment

Aujourd’hui, mercredi 22 octobre, Roselyne Bachelot doit présenter au conseil des ministres, son projet de loi « Hôpital, patients, santé, territoires », de modernisation du système de santé. Ce projet sera discuté au Parlement au début de l’année 2009.

Les principaux objectifs de ce projet sont simples :
– Réorganiser les hôpitaux
– Casser les barrières qui les séparent de la médecine de ville

La ministre de la santé ne veut pas fermer d’établissement hospitalier mais spécialiser l’offre de soins hospitalière , en réservant les soins les plus pointus aux grands hôpitaux et en ayant de petits établissements qui prendront en charge les personnes âgées et la rééducation. Les hôpitaux seront réorganisés pour qu’ils n’aient qu’ « un patron et un seul ». Le pouvoir des directeurs sera renforcé, et ils auront plus de liberté quant au recrutement des médecins.

Roselyne Bachelot veut également créer des agences régionales de santé ARS qui rassembleront tous les acteurs du système de santé, agent de l’Etat ou assurance maladie et piloteront de manière régionale le système de santé. Ces ARS auront, en plus, la charge du secteur médico-social (personnes âgées, handicapés) et des compétences en matière de santé publique.

Le projet de loi veut aussi valoriser la médecine générale pour lutter contre le nombre insuffisant de médecins dans les zones rurales et les banlieues, appelé « déserts médicaux ».

La recherche française récompensée par un Nobel de médecine ! 16 octobre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , ,
add a comment

Et oui, nous pouvons être fiers de cette nouvelle ! Le prix Nobel de médecine revient à deux français et un allemand.

Nos deux français sont Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier, qui ont identifié le virus du sida en 1983. Quant à l’allemand, il s’appelle Harald Zur Hausen, et a découvert le papillomavirus, à l’origine du cancer du col de l’utérus.
Les virus sont donc mis à l’honneur cette année par l’Académie Nobel, puisque les récompenses vont à des chercheurs qui avaient, à leur époque, mis à jour de nouveaux virus.

Mais comment va la recherche française ? Nos cerveaux sont-ils toujours en train de s’enfuir vers des contrées plus accueillantes ? La France va-t-elle enfin comprendre qu’elle doit investir dans la recherche pour garder ses meilleurs éléments ?

Et bien la réponse est OUI !

La ministre de la recherche Valérie Pécresse, annonce aujourd’hui, dans un entretien au Figaro, une série de mesures destinées à garder ou à favoriser le retour des chercheurs français.

La première mesure est d’augmenter le salaire des jeunes chercheurs et maîtres de conférences de 12 à 25% en 2009, pour éviter la fuite de cerveaux à l’étranger. De plus, il sera donné aux 130 jeunes enseignants-chercheurs les plus prometteurs une chaire de 5 ans avec une prime annuelle allant de 6000 à 15 000€ et avec un capital pour leurs recherches allant de 50 000 à 100 000€.

L’autre objectif de ces mesures est de faire revenir de l’étranger d’excellents chercheurs. A partir de 2009, sera mis en place un programme « post-doc » pour une quinzaine de lauréats. Ils auront chacun un financement allant jusqu’à 700 000€ sur trois ans. Ils pourront constituer une équipe et développer un projet de recherche.

La recherche française reçoit enfin ce qu’elle mérite, merci madame la ministre!

Nouveau plan pour les maladies rares de M. Sarkozy 15 octobre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , ,
add a comment

M. Sarkozy a annoncé qu’un nouveau plan sur les maladies rares serait mis en vigueur au plus tard en 2010. M. Sarkozy souhaite aussi que « la prise en charge des 30 millions d’européens affectés par une maladie rare soit une des priorités de la présidence française de l’Union Européenne dans le domaine de la santé ».

Il faut savoir que les maladies rares touchent 30 millions d’européens dont 3 millions de français. Il existe près de 7000 maladies rares, dont 80% sont d’origine génétique.

Mais qu’est-ce qu’est une maladie rare ?

On les appelle aussi maladies orphelines parce qu’elles ont été délaissées par la recherche médicale. Une maladie rare touche peu de personnes par rapport à la population générale. En Europe le seuil admis est de 1/2000, soit par rapport à la population française, de 30 000 personnes atteintes de la même maladie. Evidemment, une maladie peut être rare dans une partie du monde et non dans une autre, comme par exemple la lèpre qui est rare en France mais non en Afrique centrale.

Certaines de ces maladies touchent des milliers de personnes mais d’autres ne concernent qu’une centaine de personnes, comme la maladie du vieillissement prématuré ou progeria, la maladie de l’homme de pierre ou encore celle des os de verre.

Pour les maladies orphelines ou rares, il n’existe pas de traitement ou de recherche.
Comme ces maladies ont souvent été ignorées par les médecins, les laboratoires et les chercheurs, elles étaient mal connues et donc leur diagnostic était souvent tardif. Les soins étaient, et sont encore aujourd’hui, plus palliatifs que curatifs.

D’importants progrès ont été faits ces dernières années, mais il reste encore beaucoup à faire dans la prise en charge des malades et dans le traitement de la maladie.

Nous saluons donc le nouveau plan de M. Sarkozy !

Mais pourquoi consommons-nous plus de médicaments que nos voisins européens? 6 octobre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , ,
add a comment

Ce rapport sur la taxation de l’industrie du  médicament, de juillet 2008, par M. Jegou nous apprend beaucoup sur notre consommation de médicaments.
Le tableau ci-dessous est tiré de ce rapport.

Cliquez dessus pour l’agrandir.


Il nous montre bien que la consommation de médicaments en France est bien supérieure à celle de nos voisins, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie.

Une des raisons avancée, est la forte prescription médicamenteuse que nous avons en France, par rapport au reste de l’Europe. En 2005, une enquête a été faite par l’Ipsos Santé, et montrait qu’en France 90% des consultations de généralistes donnaient lieu à une prescription d’au moins un médicament, contre 83% en Espagne, 72% en Allemagne et 43% au Pays-Bas !

Et la croissance des dépenses de médicaments augmente. Selon les données de la CNAMTS, la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, les dépenses en médicaments pour le régime général sont passées de 10,5 milliards d’euros en 2000 à 15,2 milliards en 2007 !!!

Trois raisons sont avancées dans le rapport.

–    Les spécificités de la prescription en France : niveau de prescription élevé, et nombre de médicaments prescrits élevé aussi (en moyenne, 1,6 médicament pour la France, contre 1,2 pour l’Allemagne et l’Espagne et 0,9 pour les Pays-Bas).

–    Le vieillissement de la population : comme le montre le tableau suivant, tiré du rapport, il y a une corrélation entre l’âge et la prise de médicaments, et celle-ci augmente avec l’âge du patient.

Cliquez dessus pour l’agrandir.

–    Les prescriptions hospitalières : Nous avons, en France, un transfert croissant des dépenses de médicaments de la sphère hospitalière vers les soins de ville.

Peut-être que parallèlement à la réforme de l’assurance maladie, il faudrait revoir notre approche du soin et de la santé en France ! Le médicament est une réponse rapide à tous nos problèmes, mais est-ce vraiment la bonne solution ? Nous sommes les champions du monde de prise d’antidépresseurs, n’y-a-t-il pas là un signe à voir ?

La réforme de l’assurance maladie, ou le gouvernement et le chaudron magique ! 6 octobre 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , ,
add a comment

Quand j’ai décidé de faire ce blog, je ne pensais pas avoir, chaque semaine, quelque chose de nouveau à vous dire sur la réforme de l’assurance maladie ! L’impression que j’ai en ce moment, cela « tire de partout ». A chaque nouvel article que je lis, une nouvelle taxe est mise en place, de nouvelles marges sont abaissées et le budget de l’assurance maladie est encore et encore revisité !

Les mutuelles nous confirment bien qu’elles vont augmenter leurs cotisations et pour certaines dès 2009, pour compenser une partie ou la totalité du prélèvement instauré par le gouvernement.

Les marges des kinésithérapeutes, radiologues, laboratoires d’analyse et maintenant des pharmaciens seront baissées pour alléger le déficit de l’assurance maladie.

Le gouvernement a fixé la hausse des dépenses de l’assurance maladie pour 2009, à 3,3%.

Voici les informations de la semaine.

Et bizarrement, au lieu d’être contente qu’enfin quelque chose soit fait, j’ai cette désagréable sensation. Comme si on prenait un peu à droite, un peu gauche, on mettait le tout dans une marmite et hop, plus de déficit !

Le gouvernement a-t-il une stratégie globale face au déficit de l’assurance maladie, et pourquoi pas, de la sécurité sociale dans son ensemble? Si oui, pourquoi ne pas présenter ce plan clairement et précisément? Pourquoi annoncer chaque semaine un nouveau point de réforme, un par ci, un par là? Cette sensation que quelqu’un du gouvernement se lève chaque lundi matin avec une nouvelle idée, vous ne la ressentez pas? Que rien n’est réfléchi de manière globale et stratégique, mais que c’est du coup par coup !

Je ne peux m’empêcher de penser à l’avenir, le déficit de la sécurité sociale et son plus grand gouffre, les retraites. Imaginez, une taxe par ci, une réduction par là…

Une image me vient… Panoramix préparant sa potion magique…