jump to navigation

La France et le Sida 26 août 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , , ,
add a comment

Je dois le dire, les derniers articles, dossiers ou autres documents que j’ai lus me donnent un sentiment de fierté quant à notre pays, la France ! Et comme je suis la première à critiquer ce qui ne va pas, de la même manière je veux être la première à rendre hommage à ce qui va !

Cela commence mal pour la France…mais pour bien finir !

Le 13 août se tenait à Mexico la 17ème conférence internationale sur le sida et, hélas, le gouvernement français était absent. L’association Act-up avait critiqué cette absence avec véhémence et surtout avec raison.

Un message de Nicolas Sarkozy aurait du y être lu, mais à la dernière minute, cela a été annulé ! Suite à cela, notre président a envoyé un message au secrétaire des Nations-Unies, Ban Ki-moon, dans lequel il s’engage quant à son investissement sur la recherche contre le sida.

Et là, nous apprenons que la France, qui donnait 77 millions d’euros en 2003 pour la réalisation des objectifs du développement millénaire de l’OMS, a augmenté sa contribution à 314 millions d’euros en 2007. De plus, l’Etat participera au fonds mondial contre le sida, le paludisme et la tuberculose, à hauteur de 900 millions d’euros entre 2008 et 2010, dont 640 millions d’euros pour le sida.

La France serait donc le 1er contributeur européen et le second mondial dans ce fonds !

Et là je dis, avoir un budget de l’Etat en déficit, non, mais pour ces raisons là, OUI !

Publicités

Le remboursement de nos medicaments 25 août 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , ,
add a comment

Vraiment, ce rapport sur la taxation de l’industrie du médicament, de monsieur Jean Jacques Jegou, du 22 juillet 2008, m’aura appris beaucoup.

Le saviez-vous ? Une évaluation est faite sur les médicaments pour savoir s’ils vont être remboursés par la sécurité sociale. On évalue son service médical rendu (SMR), en fonction de 6 critères :

– L’efficacité du médicament

– Les effets indésirables du médicament

– Sa place dans la stratégie thérapeutique

– La gravité de l’affection

– Le caractère préventif, curatif ou symptomatique du traitement

– L’intérêt du médicament pour la santé publique

En fonction du SMR, il existe 3 taux de remboursement :

– Les médicaments irremplaçables et coûteux sont remboursés à 100%. Ce sont ceux à vignette blanche barrée

– Les autres médicaments, à vignette blanche, sont remboursés à 65%

– Enfin les médicaments dont le SMR n’est pas considéré comme important, comme les médicaments homéopathiques, par exemple, sont remboursés à 35%, et ils ont une vignette bleue

De plus, j’y apprends qu’en France, en 2006, les dépenses de santé étaient financées par l’assurance maladie à hauteur de 67,5% et les ménages ne participaient qu’à hauteur de 12,1%. La France se situe donc au dessus de la moyenne des pays de l’OCDE, par rapport à la part du financement public dans les dépenses de médicaments.

Encore une fois, je dis, même si nous avons des problèmes avec notre assurance maladie, nous pouvons en être fiers !

Taxation de l’industrie du medicament, rapport 22 juillet 2008 21 août 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , ,
add a comment

Le récent rapport sur la taxation de l’industrie du médicament, de M. Jean Jacques Jegou, du 22 juillet 2008 nous donne des renseignements très intéressants sur la situation du marché du médicament en France, tant au niveau de la consommation que de l’offre.

Le poids des dépenses de médicaments des français, par rapport au PIB, est l’un des plus importants des pays de l’OCDE, avec un taux de 1,8% pour la France (en 2005) contre une moyenne de 1,5% l’ensemble des pays de l’OCDE.

Les médicaments les plus vendus, en France, sont ceux pour le traitement des pathologies du système cardio-vasculaire, du système nerveux central, et de l’appareil digestif. La vente de ces médicaments représentait environ la moitié des ventes totales.

Mais nos médicaments coûtent nettement moins chers qu’ailleurs. Sur les 5 marchés européens suivants, France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, et Italie, le prix des médicaments en France est parmi les plus bas (derrière l’Espagne). Et la comparaison avec les Etats-Unis est encore plus saisissante, nos médicaments coûtaient, en 2004, deux fois moins chers que ceux américains.

L’explication de nos dépenses de médicaments élevées, malgré de bas prix, vient du niveau élevé de prescription de médicaments en France, par rapport au reste de l’Europe.

Nous le savions déjà, nous sommes bien soignés, mais le réentendre fait toujours plaisir !

Consequences des sous declarations des accidents du travail et des maladies professionnelles 20 août 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , ,
add a comment

Je ne le savais pas ! Les soins d’accidents du travail et de  maladies professionnelles doivent être, normalement, financés par l’AT-MP (accidents du travail et maladies professionnelles), branche présidée par le Medef et financée par des cotisations patronales !

Et pourtant, à cause d’une sous déclaration de ces accidents du travail et de ces maladies professionnelles, c’est l’assurance maladie qui finance ces soins. La caisse nationale d’assurance maladie est ainsi pénalisée de 550 millions à 1 milliard d’euros, d’après le dernier rapport (de juillet) de la commission présidée par Noel Diricq ! On comprend de mieux en mieux le déficit de notre chère assurance maladie !

Depuis 1997, différentes commissions avaient déjà notées ces sous déclarations, et la branche AT-MP versait déjà  415 millions d’euros par an à l’assurance maladie, mais suite à ce nouveau rapport, elle devra augmenter ce remboursement de 300 millions d’euros! Autant vous dire que le Medef n’est pas très content, croyant que, piocher dans les excédents de la branche AT-MP, est un moyen de trouver de nouveaux financements pour combler le déficit de l’assurance maladie ! Au passage, on apprend qu’il y a des excédents dans cette branche…bonne nouvelle !

Pourquoi ces sous déclarations ? Les experts de la commission nous donnent 4 raisons :

–          Les réticences des victimes à déclarer leur maladie

–          La difficulté pour les médecins de faire le lien entre la maladie et le travail

–          Le retard de la réglementation à actualiser les maladies professionnelles avec les avancées scientifiques

–          Les employeurs qui ne veulent pas déclarer certains accidents ou maladies et qui font pression sur leurs salariés pour qu’ils en fassent autant

Un chiffre qui en dit long, le rapport nous dit que pour les cancers « il semble qu’au minimum un cas de cancer professionnel sur deux, chez les hommes, ne soit pas reconnu » !

Et la liste de ces maladies est longue : cancer, bronchites chroniques, affections de la peau, asthmes, troubles musculo-squelettiques…

A quoi je pense après ça ?

C’est une bonne nouvelle pour l’assurance maladie, peut être que notre système de santé pourra survivre si chacun paie ce qu’il doit payer (le Medef bien sur).

Mais…une mauvaise nouvelle quant à la hausse de ces maladies et accidents liés au travail ! Quelque fois, je me dis que notre société n’est peut être LE modèle que tout le monde voudrait nous faire croire.  Comme on dit, « quand la santé va, tout va », à méditer…

Nous pouvons, enfin, comparer les prix des professionnels de sante! 14 août 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , ,
1 comment so far

Le saviez-vous ? L’Assurance Maladie nous donne, enfin, tous les prix pratiqués par les professionnels de santé, sur son site : www.ameli.fr.

J’avoue qu’au début, j’étais un peu étonnée. La transparence des prix, la comparaison du rapport qualité-prix sont des principes de base de la concurrence en économie ! On pourrait penser que ces règles ne s’appliquent pas pour la santé, mais ne soyons pas naïfs… Avoir le choix du prix que nous souhaitons payer, et des prestations que nous voulons recevoir, c’est comparer, et c’est donc un début de concurrence économique. Alors, ce service aurait du être proposé depuis bien longtemps… Mais bon, mieux vaut tard que jamais, comme dit l’expression !

Je suis donc allée faire un petit tour sur ce site, pour voir comment cela fonctionne.

Dès la page d’accueil du site, on vous propose « annuaire des professionnels de santé » (dans Actualités).

Dans cet annuaire, vous pouvez rechercher un médecin par son nom, pour connaitre ses tarifs, ou vous pouvez avoir la liste des médecins de votre ville, et un par un, vérifier leur prix.

Pour connaitre les tarifs de votre médecin, après avoir cliqué sur son nom, vous devez encore cliquer, dans sa fiche, sur « consultation », pour voir les prix qu’il pratique.

J’en ai profité pour regarder le reste du site, et il est vraiment très bien fait. Vous pouvez trouver l’explication des remboursements de la sécurité sociale, tout savoir sur le médecin traitant, vos droits et accéder aux services en ligne.

Une bonne adresse internet à retenir !

Polemique autour des beneficiaires de la CMU! 12 août 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , , ,
add a comment

En lisant la presse ce matin, quelle surprise de découvrir cette polémique autour des bénéficiaires de la CMU (couverture maladie universelle).

J’ai donc cherché à en savoir un peu plus.

Cela commence en 2004, quand le collectif de médecins généralistes pour l’accès aux soins, le CoMeGAS, a interpellé la sécurité sociale et l’Ordre des médecins, expliquant que des médecins (spécialistes, dentistes) refusaient des soins aux bénéficiaires de la CMU.

En 2005, une enquête de « Que choisir » confirmait ce refus de certains médecins de donner des soins à ces personnes en situation économique et sociale difficile.

En 2006, la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité), qui avait été saisie par le CoMeGAS, avait confirmé le caractère discriminatoire de ces pratiques et demandé à la sécurité sociale de mettre en place des mesures de préventions et de sanctions pour lutter contre ce type de comportement.

Et nous voilà en 2008…la suite !

L’Assurance Maladie, dans sa circulaire 33/2008, demande à ce que les bénéficiaires de la CMU qui n’ont pas un comportement approprié (ils ratent un rendez vous, arrivent en retard, ne suivent pas leur traitement…) soient rappelé à l’ordre.

Et la polémique commence ! Pour certains professionnels de santé, le fait d’être bénéficiaire de la CMU et donc d’être dispensé d’avance de frais, entrainerai une déresponsabilisation de la part de ces mêmes assurés.

La CNAM veut donc que les plaintes des assurés sociaux quand un médecin leur refuse un soin, soit autant traitées que celles de praticiens contre des bénéficiaires de la CMU.

Bon mais moi, je n’ai pas bien compris quelque chose. C’est quoi un comportement inapproprié ? On nous parle de retard ou de rater un rendez vous… Mais tout le monde fait ça ! Alors pourquoi s’en prendre particulièrement aux bénéficiaires de la CMU ? Ah, mais peut être parce qu’ils ont droit à une aide (juste parce qu’ils sont en situation de grande précarité !!!) alors ils doivent avoir un comportement irréprochable ! Je comprends mieux ! Tandis que moi, qui ai un travail, un toit, un niveau de vie acceptable, je peux faire ce que je veux… puisque je paie ! Je comprends surtout que la sécurité sociale est dans une situation tellement dramatique qu’elle essaie de faire des coupes n’importe où !

Je suis quand même contente d’entendre que des médecins généralistes ont saisi la HALDE, encore une fois!

La taxation des complementaires santes est en marche! 5 août 2008

Posted by mutuelle in Actualites.
Tags: , , , , , , ,
add a comment

Voici LE sujet de ces derniers jours, la taxation des complémentaires santés. Comme je vous l’ai déjà dit dans l’article du 30 juillet, un nouveau plan de redressement de l’assurance santé va être mis en place. Et la taxation des complémentaires santés est la mesure phare, dont tout le monde parle aujourd’hui !

Il faut savoir que cette taxation a été choisie pour ne pas augmenter le ticket modérateur et donc pour que les assurés n’aient pas une nouvelle charge directe ! Bon, mais le problème n’est que déplacé ! En effet, au lieu d’une charge directe, c’est une charge indirecte (la répercussion de cette taxe sur le prix de nos complémentaires santés) que nous allons supportée, encore…

Tout le monde prédit que les mutuelles de santé et les assurances privées augmenteront leur tarif ! Ce à quoi nous répond notre ministre de la santé, Roselyne Bachelot : si votre tarif augmente, changez de complémentaire, faites jouer la concurrence ! Bien, merci madame le ministre ! Mais s’ils augmentent à peu près tous en même temps, c’est-à-dire, dès que la mesure sera adoptée, alors on fait quoi ! Peut-être faut-il commencer à se tourner vers la concurrence européenne, si elle existe… Sujet à travailler !

Mais quel est la vraie polémique à voir dans cette taxation ? Les assurances privées et mutuelles santé, devraient, avec cette taxation, être « associés » dans la « gestion » de la sécurité sociale ! Et voilà ! Le gouvernement commence à faire rentrer le privé dans l’assurance maladie ! Plusieurs syndicats et associations de malades dénoncent cela, comme un début de privatisation de l’assurance maladie !

Suite dans le prochain article !